:: Dominique Bourdin :: Holo-Thérapeute
Wednesday 19 September 2018

Conseils pratiques au quotidien

Ma clé d’or tient en trois phrases. Celles-ci me servent de référence pour ma vie personnelle et je tente d’en faire passer le message dans les cures et les stages que j’encadre.

1) QUAND JE SENS QUOI FAIRE, JE FAIS CE QUE JE SENS. QUAND JE NE SENS PAS, JE RESPECTE LA LOI, LE PROTOCOLE OU LA REGLE.


2) JE SENS, JE FAIS CE QUE JE SENS, J’ACCOMPAGNE CE QUI SE PASSE ET JE CHERCHE A COMPRENDRE.
Au lieu de “j’analyse, je comprends et j’agis selon ce que j’ai compris”.


3) IL N’Y A PAS DE BONS OU DE MAUVAIS EVENEMENTS. IL N’Y A QUE DE BONNES OU DE MAUVAISES FACONS DE LES PRENDRE.


COMMENTAIRES : 

Je suis le seul à savoir ce qui est bien ou pas bien pour moi. J’ai à l’intérieur de moi tout ce qu’il faut pour le déterminer. Mais il est des moments où j’ai besoin d’être guidé, aidé. J’accepte mes limites jusqu’à ce que je sois capable de les dépasser. Je suis fondamentalement libre (y compris dans ma façon de gérer les contraintes).
Comme je suis hologramme de l’univers, image du Divin sur la terre, je suis connecté sur la même source que tous les être humains. Donc, ce qui est bien pour moi l’est nécessairement pour les autres...
Si je suis bien connecté sur cette source d’amour infini, je me laisse guider...en choisissant bien mes guides.

La perception intuitive est la plus globale : je sens, je sais. C’est elle qu’il faut développer en priorité. Mais la raison doit toujours rester en éveil pour vérifier que ce que je fais intuitivement est cohérent. En thérapie, l’intuition est beaucoup plus efficace si elle favorise l’autonomie. Il suffit d’accompagner les réactions du patient pour l’aider à évoluer. C’est lui qui règle les problèmes à sa façon. L’application dans la vie est l’attitude du contemplatif actif : j’agis, je suis pleinement dans l’action, et en même temps je me regarde faire. Je suis complètement dans le film et quand même sur le fauteuil du cinéma.

Prendre bien un évènement, c’est en tirer des leçons d’être humain. La question n’est pas de savoir si un événement est bon ou mauvais pour moi. Puisqu’il est, il est bon. Tout est bon dans l’univers. La question est de savoir quelle leçon d’amour je vais en tirer, en quoi je serai créateur d’amour dans cette circonstance.