:: Dominique Bourdin :: Holo-Thérapeute


Wednesday 19 September 2018

Méthodes Chromothérapie

Par Dominique Bourdin

La chromothérapie agit de façon globale, sur la structure vibratoire de l'être humain.
Chaque couleur correspond à un chakra, à une partie du corps physique et à des besoins. Chacun peut apprendre à percevoir l'aura et les chakras, et ces perceptions constituent un outil pour choisir précisément les couleurs dont il/elle ou autrui a besoin.

La chromo thérapie : de plus en plus de centres de soins de bien-être, de thalassothérapie, de spas, de balnéothérapie...prétendent en proposer. Le développement de la technologie des LED permet en effet des jeux de lumière colorée variables à l'infini.
Mais lorsqu'on demande quelle est l'efficacité de la couleur dans le domaine de la santé, bien peu d'accompagnants savent expliquer ne serait-ce que des bribes de chromo thérapie.

Or, la chromo thérapie est un véritable outil thérapeutique qui permet de personnaliser la relation d'aide en agissant sur tous les plans : physique (le corps), vibratoire (l'aura, ou corps énergétique), psycho-affectif, mental (domaine de la prise de conscience) et spirituel (domaine du sens).

Par leurs symboliques, les couleurs révèlent l'état psycho-affectif d'une personne.
Par leurs qualités vibratoires, elles transmettent à la personne l'énergie dont elle a besoin pour se (re)mettre en forme et pour continuer son évolution.

Pour comprendre cette double efficacité de la couleur, il est utile d'aborder la structure de l'être humain dans sa dimension vibratoire.

 

LA STRUCTURE VIBRATOIRE DE L'ETRE HUMAIN

Nous, occidentaux, avons développé une approche très physique, matérielle, du corps humain, le décortiquant en des parties de plus en plus fines pour en connaître les moindres parcelles, ce qui a favorisé une science médicale très spécialisée. On a quelque peu laissé de côté toute une dimension reconnue depuis des millénaires par les cultures orientales, la dimension vibratoire (ou énergétique). En Inde, on parle de l'aura et des chakras, en Chine, des méridiens qui sont traités par l'acupuncture.

En rapprochant les traditions de ces pays et les données de la physique contemporaine, il est possible de concevoir que le corps humain est de la lumière condensée. C'est ce qu'a fait le neuro- physiologiste américain David BOHM, pour qui l'ADN est une sorte d'antenne qui fait le pont entre la lumière solide qu'est le corps et la lumière fluide qui l'entoure. On peut exprimer cela autrement : le corps physique est à la lumière ce que la glace est à l'eau, une autre façon d'être.

Cette hypothèse, après plus de 20 ans de recherches dans le domaine de la thérapie par les couleurs (appelée aussi chromo thérapie, colorthérapie ou chromatothérapie) est devenue une certitude expérimentale.

Elle permet de comprendre à la fois la symbolique des couleurs et leur efficacité thérapeutique.

Considérant le corps comme de la lumière condensée, on peut admettre alors qu'il est composé de chacune des couleurs contenues dans la lumière blanche. Or, la décomposition de celle-ci à travers un prisme donne toutes les couleurs de l'arc-en-ciel. A première vue, ces couleurs ont été reconnues classiquement au nombre de 7 (rouge, orange, jaune, vert, cyan, indigo, violet). Mais en fait, l'arc-en-ciel contient une infinité de couleurs, de l'infra-rouge à l'ultra-violet.

Reprenant les traditions indiennes, nous considérons que chaque partie du corps correspond à une de ces couleurs de l'arc-en-ciel, allant du rouge pour le bas au violet pour le haut. Il existe en plus de ces correspondances une enveloppe subtile, appelée « aura » dans cette tradition, qui contient plusieurs couches et qui est traversée par des vortex appelés chakras : à chaque niveau principal du corps correspond un chakra et une couleur. La fonction du chakra est de faire le lien entre le corps physique (la lumière condensée), et le corps subtil (la lumière fluide).
Le bon fonctionnement de ces chakras est le reflet et la condition de la bonne santé du sujet.

Chaque organe est ainsi relié par un chakra à une partie de l'aura et chacun correspond à une couleur.
Chaque organe a une fonction dans le corps : l'utérus une fonction reproductrice, les intestins de tri et d'élimination, le foie de transformation, etc. Chacun de ces organes correspond ainsi à un besoin fondamental. Si l'organe souffre, le besoin en question n'est pas satisfait et la personne ne se sent pas bien.
La psychosomatique nous enseigne qu'une situation mal vécue se traduit souvent par l'expression d'un malaise dans le corps. Et pour certains, la plupart des problèmes de santé même les plus physiques sont liés à des problèmes psychoaffectifs, stress, contrariétés..., en fait à des besoins essentiels non satisfaits, symbolisés par l'organe qui souffre. Une femme qui a des problèmes avec ses enfants (ou qui ne peut en avoir) risque des troubles de l'utérus, celles qui ont des difficultés sexuelles peuvent souffrir de l'ovaire (pour les hommes, la cible sera la prostate). Quelqu'un qui ne sait pas laisser partir ce qui l'encombre des évènements qu'il traverse souffrira de constipation. Le manque de reconnaissance risque d'entraîner un infarctus, la sensation d'être étouffé de l'asthme etc.

Il y a ainsi corrélation entre symbolique des organes, symbolique des couleurs et besoins fondamentaux.

3, 6, 7, OU 12 COULEURS

Les hindous ont repéré 7 couleurs et donc 7 besoins et sept chakras.
Nous en avons mis en évidence douze, en s'appuyant sur l'hexagramme, appelé aussi sceau de Salomon, étoile à six branches, figure géométrique qui sert de repère pédagogique pour ceux qui utilisent la couleur ; car elle fait la synthèse des trois couleurs fondamentales lumière, (ou par projection) celles utilisées au cinéma et dans les ordinateurs (rouge, vert et bleu) et les trois couleurs fondamentales matières, (ou soustractives), celles utilisées en imprimerie (magenta, cyan et jaune). L'association de ces couleurs par deux donne une palette de douze.
Nous retrouvons sur le corps humain onze vortex, ou chakras, tous équidistants, allant, du bas vers le haut, de l'écarlate au violet en passant par le rouge, l'orange, le jaune, le citron, le vert, le turquoise, le cyan, l'indigo et le bleu nuit. Le Magenta, qui n'est pas dans l'arc-en-ciel, fait le lien entre toutes les couleurs : il est la complémentaire du vert et ferme l'arc-en-ciel en cercle chromatique.

Complétons la description de la structure vibratoire du corps : trois enveloppes l'entourent : la première est reliée au rouge et au premier chakra, elle correspond au plan physique.
La deuxième est reliée au vert et au milieu du corps (cœur et poumons) : elle correspond à la dimension psychoaffective.
La troisième est reliée au bleu et à la tête, elle correspond au plan mental.

Les trois correspondent donc aux trois couleurs fondamentales lumière (rouge, vert et bleu), et à ce que nous pouvons considérer comme les trois principaux chakras.

L'être humain est ainsi construit
pour vivre des expériences dans la matière (l'incarnation) avec le rouge et les organes affiliés,
pour rencontrer d'autres êtres avec les organes symboliques cœur et poumons, avec le vert,
et pour intégrer tout cela dans leur conscience, grâce au cerveau, avec le bleu.

Toutes les autres couleurs sont une composition de ces trois couleurs fondamentales. Tous les organes sont aussi une variation autour des trois thèmes sus-indiqués.

Nous avons ainsi fait une synthèse représentée par quelques planches entre la structure vibratoire du corps humain, la symbolique des couleurs, celle des organes et les besoins fondamentaux.

A partir de ces bases physiologiques, on comprend mieux la symbolique des couleurs et leur action.

Reste deux questions essentielles : comment choisir les couleurs nécessaires et comment traiter ?

 

CHOIX DES COULEURS ET TRAITEMENTS

A la première question, deux réponses possibles : l'une analytique rationnelle, développée par le docteur AGRAPPART, l'autre perceptive intuitive que nous avons mise au point.

 

LA METHODE ANALYTIQUE
La première consiste à raisonner à partir de l'action supposée des couleurs : une couleur froide peut calmer une brûlure par exemple.
Elle donne des résultats mais est très difficile à utiliser dès que l'on s'intéresse à des problèmes complexes, voire pas de problèmes précis (ce qui est le cas de soins de bien-être), et dès que l'on veut utiliser un grand nombre de couleurs.

 

La méthode perceptive intuitive a deux composantes :
LA METHODE INTUITIVE :
Elle consiste en l'apprentissage de la perception des trois enveloppes du corps. Cet apprentissage est aisé et se fait en quelques minutes pour les personnes sensibles, en quelques heures pour les autres. Les gens vraiment très mentaux peuvent mettre quelques jours. Mais il est exceptionnel de ne pas y arriver.
On utilise alors les propriétés de ces enveloppes. En effet elles sont conscientes, intelligentes et sensibles : elles sont capables d'appréhender la réalité sans passer par l'analyse ni la verbalisation et elles sont capables de communiquer ces informations.
Concrètement : quand j'approche un produit (aliment ou médicament) de l'enveloppe, si celui-ci est bon pour la personne, l'enveloppe s'élargit en regard de l'endroit où je présente le produit, et elle se rétrécit si le produit n'est pas bon. Et ce, d'autant plus que l'impact du produit sur la personne est important.
Exemple : j'approche une banane de l'enveloppe de quelqu'un qui a faim et à qui elle ferait du bien, l'enveloppe s'élargit. J'approche un produit qui n'est plus frais, elle se rétrécit.

Cette propriété a de nombreuses applications : choix d'un régime alimentaire adapté, de remèdes, de compléments alimentaires, étude de la qualité énergétique d'un lieu, de l'harmonie entre des personnes....
Mais aussi choix d'une couleur : une couleur qui fait du bien à la personne élargit son enveloppe, une autre la laisse indifférente ou la rétrécit.

L'expérience montre que ces enveloppes sont une véritable forme de conscience avec laquelle on peut dialoguer : il suffit de penser le produit pour mesurer son impact sur la personne. Les enveloppes se modifient de la même façon qu'avec le produit.

Quand on approche la couleur sous forme de filtre ou d'un faisceau lumineux, si la couleur est utile, l'enveloppe s'élargit donc. Il se crée ainsi une sorte de tube dans lequel passe la couleur pour aller à l'endroit où elle sera utile. Quand elle est passée en quantité suffisante, le tube se referme. On peut envoyer alors une autre couleur.
Tout se passe comme si la conscience des enveloppes permettait à la personne de faire sentir la couleur, les couleurs, dont elle a besoin, en fonction de là où elle en est, de là où en est la personne qui la traite et du chemin qu'elle souhaite faire avec elle.
On a là un outil qui permet une grande précision dans l'utilisation de la thérapie par les couleurs et une parfaite adaptation au patient et à l'accompagnant.

L'utilisation des propriétés de ces enveloppes permet une forme d'objectivation des perceptions intuitives.

Les méthodes perceptives :

Le goût des couleurs :
La nature est très bien faite : vous avez besoin de nourriture, vous avez faim et vous partez en quête de quelque chose à manger. Vous allez privilégier ce que vous aimez. Et, à moins d'être intoxiqué, ce que vous allez choisir vous sera bénéfique.
Il en est de même avec les couleurs. Notre environnement est rempli de couleurs. Et notre structure vibratoire est capable de se recharger, de s'équilibrer en permanence avec ces couleurs à sa disposition.
Une des façons de repérer une ou des couleurs qui nous font du bien, c'est le goût qu'on en a. Une couleur que l'on aime est bonne pour nous et correspond à un besoin dans la symbolique de cette couleur. Une couleur que l'on n'aime pas correspond à un trop vécu dans sa symbolique, voire à un blocage ou une blessure.
Un être humain bien centré est capable de choisir pour ses décorations ou ses habits les couleurs qui lui font du bien, celles qu'il aime.
Nous avons choisi cette propriété pour objectiver le besoin de couleurs et formaliser la signification de ces besoins par un test informatisé qui consiste à faire choisir sur une grille de 96 couleurs (12X8) la moitié que l'on préfère. Un calcul présente une courbe à partir de laquelle se fait une interprétation de l'état psycho émotionnel d'une personne.
Et ce test donne lieu à un traitement automatisé par projection d'un cycle de couleurs adapté au test.

Nous avons mis au point deux autres tests informatisés, l'un à partir du phosphène, l'autre sur l'acuité visuelle aux couleurs.
Test du phosphène
Chaque couleur défile à l'écran pendant trente secondes sous forme d'un cercle. Pendant ce temps, ou dès qu'on supprime cette couleur, apparaît autour ou à la place une couleur qui devrait être sa complémentaire si le sujet n'a pas besoin de cette couleur. Plus la couleur qu'il voit apparaître est décalée par rapport à cette complémentaire, plus il a besoin de la couleur fixée.
Là aussi, un traitement automatisé a été élaboré à partir de ce test.

Test de l'acuité visuelle aux couleurs
Chaque couleur défile successivement à l'écran accompagnée d'un tableau aléatoire de toutes les couleurs en partant du blanc vers la saturation. Dès que le sujet reconnait la couleur présentée parmi les douze du tableau, il clique sur cette couleur.
Là aussi, le résultat donne lieu à interprétation et à un traitement automatisé.

 

LES CLES DE L'EFFICACITE DE LA THERAPIE PAR LES COULEURS :

Toutes nos années de recherche nous permettent aujourd'hui d'affirmer qu'il y a quatre clés à respecter pour que la thérapie par les couleurs donne toute son efficacité.
La précision :
Nous avons plusieurs possibilités pour choisir avec précision une ou plusieurs couleurs adaptées.
L'utilisation des propriétés des enveloppes vibratoires du corps ajoute à la précision pour le patient celle pour le système : quand on traite une personne, on traite le système patient-thérapeute, comme si la conscience des enveloppes s'adaptait à l'accompagnant.
Les tests informatisés présentent une objectivité au sens de la science contemporaine. Ils rassurent les patients qui font eux-mêmes les tests, comme des jeux d'ordinateur, et sont souvent surpris de ce qui est ainsi révélé de leur état psycho-émotionnel, voire physique du moment.
Les interprétations se font simplement à l'aide des planches de synthèse. Celles-ci confirment la pertinence du test. L'accompagnant ne part pas dans des élucubrations personnelles. En lisant les données écrites sur les planches, le sujet peut faire lui même son interprétation
Il est rassurant aussi pour beaucoup de savoir que leur traitement est directement lié à leur test. Notre société technologique fait une grande confiance aux machines et aux mesures.

Les cycles :
Longtemps la chromothérapie a consisté à projeter une couleur, quelquefois suivie d'une deuxième, voire d'une troisième, avec un projecteur, de petites lampes et des filtres.
Grâce à la technologie des LED, on voit apparaître de nombreux appareils ou lampes qui diffusent des cycles arc-en-ciel.

Notre expérience nous confirme que cette voie est la bonne : un cycle de plusieurs couleurs est beaucoup plus efficace qu'une couleur seule.

Tous les traitements permis par les appareils que nous avons mis au point projettent des cycles.
Quand on choisit une couleur, le cycle correspondant envoie cette couleur alternée avec sa complémentaire et alternée avec toutes les autres couleurs.
Et les traitements automatisés projettent toujours plusieurs couleurs choisies à partir des tests.
Nous avons également élaboré des traitements non spécifiques, en projetant toutes les couleurs du spectre en quantité égale au totale, mais avec des séquences particulièrement efficaces.
L'arc-en-ciel, aujourd'hui couramment utilisé, harmonise, détend, relaxe, apaise.
D'autres cycles sont beaucoup plus incisifs, performants pour remettre les personnes en état, les stimuler, les harmoniser : la suite de Fibonnacci, la suite de toutes les couleurs alternées avec chacune des couleurs etc.
Ces cycles qu'il est inutile de détailler ici peuvent être utilisés pendant des heures et compléter ainsi la chromothérapie à la maison avec du matériel adapté.
Ils peuvent avantageusement accompagner de nombreuses autres formes de thérapie : sophrologie, relaxation, massages, ostéopathie, drainages, sauna, balnéothérapie, piscines, jaccuzzi, douches, rebirth..., et ne demandent aucun effort, la machine faisant tout...

La montée en fréquences :
La fréquence de projection des couleurs représente le nombre de couleurs par seconde. Plus on monte en fréquences et plus le traitement est rapide et puissant.
L'utilisation de diodes (LED) nous permet aujourd'hui d'atteindre 144 000 couleurs par seconde.

Lorsqu'on projette ainsi toutes les couleurs en quantité égale, comme l'arc-en-ciel ou la suite de Fibonnacci, on ne voit que du blanc car l'œil ne distingue pas les couleurs au delà de 50 par seconde.
Ceci permet d'utiliser ce système de projection comme éclairage : bureaux, salles de classes, restaurants, chambres... et de faire ainsi des traitements non spécifiques de rééquilibrage sans que cela ne se voit et sans perturber les activités.
Quand on projette une couleur alternée avec sa complémentaire et avec chacune des douze autres, si les autres couleurs ont une faible proportion par rapport à la principale, la montée en fréquence rend la pénétration de la couleur principale beaucoup plus rapide et incisive alors que l'œil ne distingue pas les autres couleurs. La couleur principale est juste un peu plus « pastel » . L'ambiance de la couleur est respectée.

Le respect du nombre d'or.

Le nombre d'or est un nombre magique d'harmonie universelle. Il vaut environ 1,618. Toute la nature est construite sur ce nombre d'or : toutes les parties du corps humain sont dans cette proportion, ainsi que celles des animaux et des plantes. Toute œuvre architecturale ou artistique harmonieuse l'intègre.
Il est défini par la suite de Fibonnacci, du nom du mathématicien qui l'a trouvée : cette suite est celle de tous les nombres valant la somme des deux précédents à partir de 0 et 1 (0, 1,1, 2, 3, 5, 8, 13, 22..). Le rapport de l'un sur chacun des précédents respecte aussi le nombre d'or.
C'est avec ces valeurs que nous avons créé des cycles variés contenant au final la même quantité de chaque couleurs et que l'on peut ainsi faire défiler pendant des heures, comme si on mettait sous perfusion des « compléments alimentaires » de couleurs.
On fait ainsi de la luminothérapie avec de la lumière blanche décomposée, ce qui la rend plus assimilable par le corps vibratoire, et donc plus régénérante.

Du matériel performant :

Forts de toutes ces années d'expériences, nous avons mis au point deux types d'appareils pour piloter différentes sources lumineuses composées de LED (diodes). Les projecteurs ou les panneaux peuvent être adaptés en milieu humide et aquatique.
L'un de ces appareils nécessite un ordinateur pour faire les tests et piloter les programmes vers un boitier de commande des sources de couleurs, l'autre ne nécessite pas d'ordinateur.

L'audiobiocolor :
Composé d'un logiciel, d'un boitier et de une ou plusieurs sources de couleurs selon la demande, il permet des traitements automatisés à partir des tests ainsi que des cycles pré programmés non spécifiques, très simples d'utilisation sans connaître parfaitement la symbolique des couleurs.
Il est aussi un véritable outil de recherches pour les passionnés de chromo thérapie tant il recèle de possibilités.
Mais cette richesse ne vient en rien nuire à la simplicité des traitements de bases adaptés à chaque client.
C'est un outil qui permet de standardiser la personnalisation des traitements par les couleurs.

Le biocolor :
Il permet de projeter chacune des douze couleurs choisies soit par la perception intuitive pour ceux qui l'on apprise, soit par un test simplifié sur le goût des couleurs.
Il permet aussi de faire des cycles arc-en-ciel lents, pour créer une ambiance de détente et des cycles non spécifiques (Fibonnacci, couleur dans la couleur...), soit lents, et l'œil perçoit le défilement, soit rapide et l'œil ne perçoit que du blanc.

 

Conclusion

La Thérapie par les couleurs est de la luminothérapie de précision.
Elle peut se pratiquer très simplement, avec uniquement des filtres de couleur, voire des tissus ou des papiers , en utilisant les propriétés des enveloppes énergétiques du corps. Deux jours d'initiation suffisent pour apprendre ces équilibrages et ainsi acquérir de l'autonomie.
Entre les mains de thérapeutes avertis, et avec un peu de matériel , elle devient un outil thérapeutique d'avenir remarquablement efficace dont des exemples de résultats sont donnés dans mon livre « le langage secret des couleurs »et qu'il est difficile d'imaginer avant d'en avoir fait l'expérience. Et ce, tant sur le plan physique qu'affectif et mental, tout en favorisant des prises de consciences sur la question du sens de la vie...Les couleurs éclairent...
Elle devrait accompagner toute autre sorte d'approche thérapeutique, comme si elle donnait les moyens au patient pour intégrer les transformations.

Et elle pourrait s'apprendre à l'école tellement elle est simple...

 

Pour plus d'informations cliquez ici