:: Dominique Bourdin :: Holo-Thérapeute

Sunday 20 October 2019

Matière et lumière, même substance :

Cette réalité est difficile à percevoir pour le commun des mortels. Pourtant, c’est une vérité scientifique : la matière est vibrations. La lumière aussi. Simplement, la lumière est moins dense que la matière. Mais les deux sont à peu près de même nature.
Pour David Bohm, neurophysiologiste américain, le corps est de la lumière condensée. Il est à la lumière ce que la glace est à l’eau. Et l’ADN des cellules serait une antenne entre la lumière solide et la lumière fluide..

Ceci permet de comprendre que la lumière influence notre corps physique.
D’ailleurs, depuis déjà plusieurs années, la luminothérapie en lumière blanche fait partie de l’arsenal thérapeutique de divers troubles, de la dépression hivernale aux troubles du sommeil, en passant par la somnolence diurne, une fatigue chronique, des troubles menstruels, des perturbations de l’humeur, une baisse de la concentration et de la vigilance…Elle est introduite officiellement à l’hôpital et fait l’objet de vente de matériel sur tous les salons de santé-bien-être.

La chromothérapie, une luminothérapie précise :
Or, la lumière blanche est composée d’une multitude de couleurs différentes. Passée dans un prisme en verre, elle se décompose dans les couleurs de l’arc-en-ciel dont l’œil en repère sept. En réalité, l’arc-en-ciel en contient une infinité : il s’agit d’une continuité allant de l’infrarouge à l’ultra-violet.
Nous en garderons 12 : magenta, écarlate, rouge, orange, jaune, citron, vert, cyan (bleu ciel), indigo, bleu nuit et violet.

Si la lumière blanche est efficace dans de nombreux maux, chaque couleur peut traiter avec plus de précision.

Ceci est connu depuis des millénaires, puisque les Egyptiens entre autres les utilisaient comme thérapie de base dans des temples dédiés aux soins.
Ce sont les Indiens d’Indes qui nous ont légué la principale expérience dans ce domaine et nous inspirent encore considérablement : la chromothérapie contemporaine s’appuie essentiellement sur leurs connaissances qui nous sont parvenues par l’Ayurveda.

Le corps physique : de la lumière condensée 
Les Hindous considéraient le corps humain comme un prisme qui décompose la lumière en toutes ses couleurs et qui est intégré dans une structure subtile, l’aura..
Leur vision se vérifie par l’expérience : chaque partie du corps, chaque organe correspond à une couleur. Cette couleur est capable de corriger les maux de l’organe qui en rayonne.
La chromothérapie est l’utilisation des couleurs au service de notre santé.

Des couleurs et des maux :
Plutôt que de faire une liste de maux divers, qui serait très limitative, nous préférons donner les moyens de choisir soi-même une ou plusieurs couleurs susceptibles d’aider à guérir de n’importe quel type de problèmes : il n’y a pas de limites à l’utilisation de la couleur. Nous sommes construits sur les couleurs, celles-ci sont capables de nous régénérer.

La première façon de repérer la couleur qui nous fait du bien, c’est le goût qu’on en a. Une couleur que l’on aime bien nous fait du bien. Une couleur que l’on n’aime pas correspond à un blocage ou une blessure.
Tous nos maux peuvent être considérés comme un manque ou un excès d’énergie, voire un blocage.

Voici donc un moyen de repérer les couleurs pour vous aider dans n’importe quelle situation et pour n’importe quel trouble.

Choisir une ou plusieurs couleurs
Regardez sur la représentation du personnage la couleur de la zone de votre problème. Si vous l’aimez, c’est cette couleur que vous utiliserez. Si vous ne l’aimez pas, choisissez sa complémentaire sur le tableau.
Si vous ne savez pas bien localiser l’endroit du problème sur le corps, regardez la planche des 12 couleurs et choisissez celle que vous préférez ou la complémentaire de celle que vous n’aimez pas.

Se traiter
Il existe diverses façons pour vous traiter avec la couleur choisie :
regardez-la autant que vous voulez.
Sucez-la sous forme de pierre et cristaux par exemple.
Buvez-la, en mettant de l’eau dans un verre entouré d’un papier transparent de la couleur désirée et placé au soleil environ une heure.
Habillez vous avec ou enveloppez vous d’un tissus de cette couleur.
Visualisez-la sur l’endroit du problème.
Dessinez ou peignez des tableaux ou des mandalas.
Décorez-en votre intérieur.
Projetez vous cette couleur à l’aide d’un filtre, avec ou sans lumière derrière.,.

Pour cette dernière façon de faire, pour être précis, un apprentissage très simple de la perception de l’aura et de l’utilisation de ses propriétés est très utile. Il prend quelques heures au plus.
Pour encore plus d’efficacité, nous avons mis au point des appareils simples d’utilisation qui projettent des cycles de couleurs en haute fréquence. Ils peuvent devenir de véritables pharmacies de l’avenir…

La chromothérapie est une thérapie d’avenir. Accessible à tous ceux qui acceptent d’en faire l’expérience, elle devient un remarquable outil entre les mains de thérapeutes expérimentés car elle peut être parfaitement adaptée à chaque personne et à chaque maux...


Pour en savoir plus :
Sites : www.dominiquebourdin.eu
www.lachrysalide.com


Du même auteur :
Le langage secret des couleurs, éditions Grancher
Les enveloppes conscientes intelligentes et sensibles, éditions Recto-verseau.

Des CD de relaxation avec les couleurs.

Un jeu de cartes avec les couleurs : la traversée des couleurs, éditions La Chrysalide

Le livre à paraître aux éditons Eyrolles.

Dominique Bourdin est docteur en médecine, il anime un centre de santé globale où il utilise le fruit de plus de 20 ans de recherches en thérapie, notamment en chromothérapie. Il est aussi auteur, conférencier et formateur.