:: Dominique Bourdin :: Holo-Thérapeute

Sunday 19 May 2019

Les chakra, l'aura et les couleurs

Les enveloppes énergétiques, également appelées « aura », sont au nombre de trois : la première correspond au plan physique, la deuxième au plan affectif ou émotionnel, la troisième au plan du mental supérieur qui ouvre sur le spirituel.

Les chakra sont de grandes vis énergétiques qui s'appuient sur la colonne énergétique verticale centrale du corps. Cette colonne s'enfonce dans les profondeurs de la terre et remonte jusque très haut dans le ciel. Elle relie les êtres humains à la fois à la matière et à la lumière.

Ces chakra s'évasent en entonnoirs jusque-là première enveloppe. C'est comme cela qu'ils sont généralement représentés. En fait, ils s'épanouissent au niveau de la première enveloppe qu'ils contribuent à constituer. Mais ils se prolongent pour traverser toutes les structures énergétiques, se rétrécissant comme des diabolos pour s'épanouir à nouveau au niveau de la deuxième puis de la troisième enveloppe. Ils se prolongent d'ailleurs bien delà puisqu'ils nous relient à l'ensemble de l'univers.  

Les trois principaux chakra sont reliés à chacune des trois enveloppes.

Le premier correspond à la couleur rouge, il se situe au niveau du périnée. Il correspond à nos racines qui puisent l'énergie au sein de notre mère la terre. Les chinois parlent de l’énergie vitale logée en bas de la colonne vertébrale, le djin.

Le deuxième est situé au niveau du coeur, au milieu de la poitrine. Il correspond à la couleur verte et symbolise l’amour et la reconnaissance affective. Pour les chinois, il s’agit du tchi, l’énergie alimentée par le djin, qui passe par le coeur pour alimenter la circulation d’énergie de tous les méridiens.

Le troisième se situe au niveau du front, le troisième oeil, de couleur bleu ; il représente l’ouverture de la conscience, le mental supérieur. Pour les chinois, le chen, la vacuité au coeur de laquelle l’homme trouve son unité et sa reliance à l’énergie universelle.

Rouge, vert et bleu : les couleurs de ces trois enveloppes et des trois chakra correspondants sont également les trois couleurs fondamentales par addition : celles avec lesquelles on obtient toutes les couleurs en projection, au cinéma ou sur les écrans d’ordinateurs.

Les indiens reconnaissent d’autres chakra intermédiaires que l’on perçoit très bien, tout comme les trois principaux : le orange, deuxième chakra, se situe au dessous du nombril ; il correspond à la sexualité et à la fécondité.
Le troisième, au niveau du plexus, jaune, correspond au système digestif. Le vert est le quatrième. Le cinquième, au niveau de la gorge, de couleur cyan, correspond à l’expression. Le sixième est l’indigo. Le septième, au dessus de la tête, violet, est celui de la dimension spirituelle.

Chacun de ces chakra secondaires est relié à l’ensemble de la structure énergétique.

Entre le corps physique et la première enveloppe, entre la première et la deuxième enveloppe, enfin entre la deuxième et la troisième enveloppe, ils traversent et nourrissent ce que l'on peut considérer comme des sous enveloppes, celles qui correspondent aux sept couches en lien avec les sept couleurs de l'arc-en-ciel : le rouge près du corps physique à la première enveloppe, le orange le jaune et le vert se situent entre la première et la deuxième enveloppe, le cyan, l'indigo, le bleu et le violet se situent entre la deuxième et la troisième enveloppe.

Mais là encore il s'agit d'une représentation schématique, simplificatrice. Les sept chakra peuvent en fait aussi être considérés au nombre de 11. Leur position est montrée sur le dessin ci-dessous.



Ils vont s'épanouir et nourrir douze niveaux correspondant aux douze couleurs de l'hexagramme chromatique, que j'utilise pour illustrer la décomposition de la lumière (appelé aussi « sceau de Salomon »).

Entre le corps physique et la première enveloppe se situe une couche écarlate et une couche rouge, entre la première enveloppe et  la deuxième enveloppe se répartissent le Orange, le jaune et le citron, entre la deuxième enveloppe et la troisième enveloppe se répartissent une couche verte, une couche turquoise, une couche cyan, une indigo et une bleue, au delà se situe le violet.

IMAGE SCEAU DE SALOMON


La structure  énergétique du vivant est en permanence en mouvement. Elle ne présente pas de rupture. C'est notre cerveau qui lui donne des limites pour mieux l'analyser en fonction des catégories qu'il connaît. Comme l’arc en ciel qui ne contient pas seulement douze couleurs, mais un dégradé d'une infinité de couleurs.

L’intérêt de la représentation  en douze chakra réside dans les correspondances qu’elle permet de faire avec les douze couleurs de l'hexagramme chromatique dont la richesse symbolique et énergétique n’a pas encore déployé tous ses mystères, mais qui donne déjà de grandes satisfactions pédagogiques et thérapeutiques.

De plus, elle permet une étude plus détaillée de la symbolique des couleurs, des organes et des besoins fondamentaux. Je vous en propose ici une synthèse.




Les douze chakra se regroupent pour correspondre aux sept chakra de base de la façon suivante :

            1 : écarlate et rouge
            2 : rouge et orange
            3 : jaune et citron
            4 : citron, vert et turquoise
            5 : turquoise et cyan
            6 : indigo et bleu
            7 : bleu et violet

Comme pour les sept chakra, chacun contient les dix autres et se conjugue avec les dix autres. Par exemple, la sexualité (deuxième) se vit  dans les limites d’un corps (premier), dans la fécondité (deuxième), dans le plaisir (troisième), elle demande de la maîtrise (quatrième), elle suppose confiance en soi (cinquième), elle suppose de donner et de recevoir (sixième), elle suppose de respecter son intégrité (septième), elle est moyen d’expression de soi (huitième ), elle ouvre la conscience en se vivant dans l’expérience (neuvième), elle se vit dans la détente et mérite réflexion (dixième), elle ouvre sur le Divin (onzième).

Ceci peut se broder à l’infini, donnant une bonne grille de lecture de sa vie et de ses expériences. Nous l'utilisons dans l’interprétation des tests de couleurs mis au point sur un logiciel. Mais chacun peut les utiliser dans le cadre d’exercices de relaxation avec les couleurs.