Le corps possède des capacités à ressentir de manière subtile ce qui convient à son être. 

Les enveloppes conscientes, intelligentes et sensibles (ou ECIS) ont une autre dénomination: « les auras ». Il s'agit de champs vibratoires perceptibles avec les mains placées comme des antennes, ou avec un doigt posé sur le poignet et diagnostiquant un changement dans le battement du pouls.
Tous les êtres du monde vivant, y compris les minéraux émettent leurs propres vibrations. I
Il est possible, si l'on se met à l'écoute de ce que notre corps peut nous révéler, d'avoir réponse à diverses questions que notre vie nous pose. Par exemple quel aliment nous convient le mieux en l'instant, ou quel bienfait ou désagrément peut-on attendre de la fréquentation de telle personne. C'est ainsi que fonctionnent le pendule, l'antenne de Lescher...
En étant attentif on verra que notre aura, en réponse à la question, va s'élargir ou se restreindre. Et là sera la réponse !
A travers tous les stages et formations que j'ai eu la chance d'encadrer, j'ai pu observer que chacun d'entre nous peut percevoir l'aura. Les enfants y parviennent très facilement et régulièrement, ils décrivent l'aura car elle fait naturellement partie des choses qu'ils voient.
Les personnes qui ont le plus de difficulté à percevoir l'aura sont celles qui exercent une profession intellectuelle ou les étudiants qui travaillent beaucoup. L'utilisation intense du cerveau gauche (partie rationnelle) peut, à un certain degré, rendre difficile la sensibilité du cerveau droit si on ne s'y exerce pas.

C'est pourquoi je conseille fortement aux intellectuels de pratiquer la méditation, une activité artistique... Ils optimisent ainsi tous leurs potentiels.